Vidéo – Les personnalités difficiles

Durée : 5:48

TRANSCRIPTION TEXTUELLE

Une personnalité est dite difficile lorsque certains traits de son caractère sont trop figés ou trop marqués, mal adaptés aux situations, et qu’ils génèrent de la souffrance pour elle-même ou pour autrui.

Les personnalités difficiles peuvent présenter des comportements néfastes dans leur milieu de travail.

La connaissance de ce trouble permet de mieux comprendre comment réagissent ces personnes et de mieux gérer les situations délicates qu’elles peuvent provoquer…

On s’entend généralement pour dire que la personnalité difficile souffre d’un trouble de la personnalité…

Le trouble de la personnalité se traduit par des comportements :

  • qui dévient notablement de ce qui est attendu de l’individu;
  • qui sont rigides et envahissants;
  • qui sont stables dans le temps et qui apparaissent au plus tard à l’adolescence ou au début de l’âge adulte;
  • et qui sont la source d’une souffrance ou d’une altération du fonctionnement.

Le diagnostic de trouble de la personnalité est difficile à poser car plusieurs aspects sont à considérer. Nous allons en résumer ici les 10 caractéristiques les plus courantes pour tenter de le cerner :

La personnalité paranoïaque est caractérisée par une sensibilité excessive aux refus, un caractère soupçonneux, une tendance à interpréter les actions d’autrui comme hostiles et un sens tenace et agressif de ses propres droits.

La personnalité schizoïde est caractérisée par un retrait des contacts sociaux et affectifs et une préférence pour la fantaisie, les activités solitaires et l’introspection.

La personnalité schizotypique est marquée par des croyances bizarres, des perceptions corporelles inhabituelles, une sensation d’être persécutée, une vie affective pauvre et un comportement excentrique.

La personnalité antisociale est caractérisée par un mépris des obligations sociales et une indifférence froide pour autrui. Il existe chez elle une faible tolérance à la frustration et une tendance à blâmer autrui ou à entrer en conflit avec la société par des rationalisations plausibles.

La personnalité limite est caractérisée par une tendance nette à agir de façon impulsive et sans considération pour les conséquences, on note aussi une tendance aux explosions émotionnelles et une tendance à adopter un comportement querelleur.

La personnalité histrionique est caractérisée par une affectivité superficielle et instable, une expression exagérée des émotions, une tendance à être facilement blessé et un désir permanent d’être l’objet d’attention.

La personnalité narcissique est caractérisée par un égocentrisme, des idées de grandeur, un besoin d’être admiré et une tendance à exploiter les autres.

La personnalité anxieuse est caractérisée par un sentiment d’insécurité et d’infériorité, un désir perpétuel d’être aimé et accepté, une hypersensibilité à la critique et au rejet et une tendance à éviter certaines activités.

La personnalité dépendante est caractérisée par une tendance systématique à laisser autrui prendre les décisions par crainte d’être abandonnée, des sentiments d’impuissance et d’incompétence, et une difficulté à faire face aux exigences de la vie.

La personnalité obsessionnelle-compulsive est caractérisée par un sentiment de doute, des préoccupations pour les détails, une prudence et une rigidité excessives.

Le trouble peut s’accompagner de pensées ou d’impulsions répétitives et intrusives.

La première chose à faire avec une personnalité difficile, c’est de l’accepter telle qu’elle est. Cette personne n’a pas choisi sa condition… Il faut chercher à comprendre les croyances erronées qui sous-tendent ses conduites. Simultanément, il faut apprendre à se protéger.

Autre chose : il faut identifier la source du problème de cette personne, établir les faits et évaluer les conséquences de tels comportements néfastes dans le milieu de travail avant de décider de la manière d’intervenir.

Une des manières de procéder à l’évaluation d’une personnalité difficile est de tenir un registre des comportements nuisibles.

Il sera alors plus facile de souligner la répétition des comportements inadéquats. Ce registre vous aidera à constituer un dossier d’employé le cas échéant.

Il faut également faire preuve d’empathie, c’est-à-dire avoir la capacité à percevoir et à comprendre les sentiments de cette personne.

La référence à un Programme d’aide aux employés est une solution utile. Mais si en dépit de tout, votre vie professionnelle avec cette personne devient intenable, une solution positive est d’essayer de la persuader de consulter un psychothérapeute ou un psychiatre.

Les personnalités difficiles ont souvent de la difficulté à offrir une prestation de travail adéquate et peuvent être une importante source de nuisance.

Pour leur bien et le bien de leur entourage, sachez les identifier, les guider et leur offrir l’aide nécessaire.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous suggérons de lire le document de référence.

En cas de questions, de doutes ou de besoins particuliers de soutien, n’hésitez surtout pas à communiquer avec le service d’aide spécialisée offert aux personnes admissibles.