Vidéo – Le trouble d’apprentissage chez l’enfant

Durée : 3:24

TRANSCRIPTION TEXTUELLE

Malgré une éducation appropriée et une intelligence dans la moyenne, certains enfants cheminent avec des obstacles à leurs apprentissages. Bien que les difficultés fassent partie de la réalité de tout apprenant, qu’en est-il lorsqu’elles s’avèrent un trouble d’apprentissage?

Contrairement aux croyances populaires, un trouble d’apprentissage N’EST PAS :

  • attribuable à un désavantage économique ou à une différence culturelle ou linguistique;
  • le résultat d’un manque de stimulation ou d’un enseignement inadéquat;
  • une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, un problème d’audition ou de vision;
  • un manque de motivation, de volonté ou d’effort.

Ces idées préconçues peuvent empêcher les parents de bien comprendre la réalité de leur enfant et de consulter les ressources appropriées.

Un trouble d’apprentissage fait plutôt référence à un certain nombre de dysfonctionnements pouvant affecter l’acquisition, l’organisation, la rétention, la compréhension ou le traitement de l’information verbale ou non verbale.

Des difficultés d’apprentissage peuvent être temporaires et attribuables à divers facteurs. Toutefois, lorsque ces difficultés sont fréquentes, il est recommandé de consulter une ressource professionnelle afin de confirmer un diagnostic.

Les différentes catégories de trouble d’apprentissage sont :

  • la dyslexie;
  • la dyscalculie;
  • la dysgraphie;
  • la dyspraxie;
  • le trouble du traitement auditif;
  • le trouble du traitement visuel.

L’enfant avec un trouble d’apprentissage vivra avec des manifestations variables de celui-ci toute sa vie, dépendamment des exigences de son milieu, de ses forces personnelles et de ses besoins.

Ce même enfant a la possibilité de grandes réussites par l’acquisition d’habiletés et de stratégies d’adaptation adéquates.

Pour un soutien optimal, il est essentiel que l’enfant soit dépisté très tôt et soit soumis aux évaluations pertinentes, effectuées par des professionnels.

Le parent doit éviter les autodiagnostics et s’abstenir de parler à son enfant de trouble d’apprentissage avant que le diagnostic soit confirmé.

Pour mener à la réussite, des interventions devront être mises en place tant à la maison qu’à l’école ou au service de garde. Elles devront tenir compte des caractéristiques de l’enfant, des résultats de l’évaluation professionnelle, et inclure différentes mesures spécifiques.

Un trouble d’apprentissage a un impact important sur le sentiment de compétence, l’estime de soi et la réussite d’un enfant.

Il est donc primordial de posséder l’information appropriée reliée à sa réalité, de connaître les différentes ressources offertes et de mettre en place le soutien nécessaire dès les premières difficultés.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous suggérons de lire le document de référence.

En cas de questions, de doutes ou de besoins particuliers de soutien, n’hésitez surtout pas à communiquer avec le service d’aide spécialisée offert aux personnes admissibles.