Vidéo – L’accompagnement d’un proche malade

Durée : 2:53

TRANSCRIPTION TEXTUELLE

Lorsqu’un proche est gravement malade ou en situation de handicap, il est certain que cela représente une épreuve douloureuse et bouleversante, tant au niveau personnel que professionnel.

Dans ces moments difficiles, certaines personnes choisissent de devenir aidants ou le deviennent par obligation. Accompagner une personne malade engendre de grandes responsabilités. Il s’avère donc important de consulter les ressources appropriées et de s’assurer d’être bien guidé.

Selon Statistique Canada, plus de 8 millions de Canadiens donnent des soins à un proche souffrant d’un problème de santé chronique ou d’une incapacité.

Les raisons les plus fréquentes pour prodiguer des soins à un proche sont :

  • les problèmes liés au vieillissement;
  • le cancer;
  • les maladies cardiovasculaires;
  • les problèmes de santé mentale;
  • la maladie d’Alzheimer ou la démence.

Considérant les exigences élevées d’un tel rôle, l’aidant doit être en mesure de poser ses limites, afin de ne pas s’épuiser. Pour préserver l’énergie nécessaire, il est aussi recommandé de maintenir une bonne hygiène de vie, en conservant un sommeil régulier et une saine alimentation.

Également, il importe de demander à la personne malade ce qu’elle souhaite. Cela permettra de solliciter le soutien des proches et des ressources du milieu, afin de répondre à ses besoins, autant que possible.

Parfois, il arrive qu’un aidant soit confronté à quelqu’un qui refuse de se faire soigner. La question des droits de la personne est automatiquement mise à l’épreuve : quoi faire et comment le faire sans heurt?

Bien qu’il puisse être possible d’hospitaliser un individu contre son gré, les lois doivent être appliquées avec rigueur. Dans ce cas, le recours aux services d’une tierce partie spécialisée est essentiel.

En plus de ces facteurs, la question financière peut représenter une source importante d’inquiétude pour les personnes malades, leurs proches et leurs aidants. Heureusement, il existe divers programmes d’aide permettant de subvenir à ses besoins financiers lors d’une telle situation.

Il suffit de communiquer avec les services sociaux de sa communauté pour obtenir les renseignements nécessaires concernant ces programmes.

Afin de prévenir l’arrivée d’obstacles supplémentaires, il est important de s’assurer que tous les besoins de l’aidant seront couverts en cas de maladie grave.

Trop souvent, ces actions sont posées en situation d’urgence et lorsque la personne malade se retrouve dans un état de vulnérabilité physique ou psychologique. Il est préférable d’agir de façon préventive pour éviter de vivre une situation encore plus difficile.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous suggérons de lire le document de référence.

En cas de questions, de doutes ou de besoins particuliers de soutien, n’hésitez surtout pas à communiquer avec le service d’aide spécialisée offert aux personnes admissibles.