Vidéo – Le trouble d’anxiété généralisée

Durée : 3:13

TRANSCRIPTION TEXTUELLE

Le stress est un phénomène normal et nécessaire à la vie courante. Toutefois, lorsque son intensité prend une ampleur démesurée, constante et de longue durée, il s’agit plutôt d’une manifestation anxieuse.

Il existe différents types de trouble anxieux, dont :

  • le trouble panique (avec ou sans agoraphobie);
  • le trouble obsessionnel-compulsif;
  • la phobie sociale;
  • la phobie spécifique;
  • l’état de stress post-traumatique;
  • le trouble d’anxiété généralisée.

Les troubles anxieux figurent parmi les maladies mentales les plus fréquentes en milieu de travail. À lui seul, le trouble d’anxiété généralisée, ou TAG, touche environ 5 % de la population.

Bien que ce trouble puisse engendrer des répercussions majeures sur l’individu et sur l’entreprise, nombre de traitements et de stratégies éprouvés existent.

Le trouble d’anxiété généralisée se caractérise par des inquiétudes excessives et incontrôlables, se présentant presque tous les jours et interférant avec le fonctionnement normal de la personne.

Il est possible d’identifier un trouble d’anxiété généralisée lorsque :

  • les inquiétudes sont constantes pendant une période d’au moins 6 mois;
  • les inquiétudes sont très difficiles à contrôler et touchent plusieurs sphères (la famille, le travail, les finances, etc.);
  • l’entourage remarque que les inquiétudes sont disproportionnées;
  • plusieurs symptômes physiques dérangeants sont ressentis;
  • l’anxiété est source de détresse et nuit au fonctionnement.

Une personne souffrant de TAG passera donc beaucoup de temps à s’inquiéter au sujet d’une situation, même si cette dernière a très peu de chances de se produire.

Les symptômes physiques liés au trouble d’anxiété généralisée peuvent être des tensions musculaires, une fatigabilité, des difficultés de concentration, de l’irritabilité et un sommeil perturbé.

Toutefois, plusieurs éléments peuvent occasionner de l’anxiété. C’est pourquoi, en premier lieu, un examen médical complet est nécessaire afin de distinguer le TAG de toute autre condition.

En matière de traitement du TAG, la psychothérapie et la médication sont recommandées et efficaces.

De plus, différentes stratégies de gestion de l’anxiété peuvent être appliquées. Il est conseillé de pratiquer une activité physique, de manger sainement, de prendre du temps pour soi, de se recentrer sur l’instant présent, de revoir ses exigences personnelles et de lâcher prise sur les éléments hors de contrôle.

Pour éviter les problèmes d’absentéisme, de présentéisme ou de productivité reliés au TAG, l’employeur peut lui aussi mettre en place diverses stratégies de promotion de la santé et du mieux-être.

Dans tous les cas, l’anxiété chronique engendre des conséquences importantes sur la santé psychologique et physique de l’individu. Il importe donc d’y accorder toute l’attention qu’elle requiert.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous suggérons de lire le document de référence.

En cas de questions, de doutes ou de besoins particuliers de soutien, n’hésitez surtout pas à communiquer avec le service d’aide spécialisée offert aux personnes admissibles.